FLEURS DE BAGNE

2 Products

Filters
Done
  • - 50 % Off
    FLEURS DE BAGNE
    HULA GIRL PURPLE
    Original price was: 159,00 €.Current price is: 79,50 €.

    Chemise Manches courtes. Tissu Japonais 100% Coton Rayon. Coupe ample et confortable. Inspiré des modèles originaux des chemises Aloha des années 30.

    • 1 poche poitrine avec Raccord de motifs.
    • Boutons 100%  Coco Naturelle   Manufacture BROCHOT – France –
    • Fabrication Française & Européenne
    • Ce tissu très fluide, léger est très agréable à porter l’été.


    Précautions de Lavage:
    Nous vous recommandons d’effectuer le premier lavage à froid.
    Lavage à 30°C
    Sèche Linge INTERDIT

  • Out of Stock
    FLEURS DE BAGNE
    NAVY NATURE
    Original price was: 140,00 €.Current price is: 70,00 €.

    Tricot 100% Coton Jauge 20,
    Fluide, légère & résistante
    Bords roulottés manches 3/4 + col, coupe franche rasage simple
    INSPIRATION Marinière règlementaire Marine Française
    Fabrication française . Tricoté à GUIDEL dans le MORBIHAN

    Pour la P’tite Histoire: “La MARINIÈRE”

    La marinière est avant tout le costume des matelots. Dès le XVIIe siècle, des tableaux hollandais et anglais représentent des marins habillés de rayures, bleues et blanches ou rouges et blanches. En France, jusqu’au Second Empire (1852-1870), la réglementation pour les uniformes militaires ne concerne que les officiers ; les matelots embarquaient donc sur les bâtiments de la Marine nationale avec leurs propres vêtements. En 1858, cependant, un décret impose le tricot rayé bleu et blanc dans l’uniforme officiel des quartiers-maîtres et des matelots. Il prend le nom de marinière, en référence au marin. Ce décret en fixe également les règles de fabrication : 21 rayures blanches larges de 20 millimètres et 20 ou 21 rayures bleu indigo larges de 10 millimètres sur le torse et le dos ; 15 rayures blanches et 14 ou 15 rayures bleues sur les manches. 20 ou 21, 14 ou 15… Ce n’est pas une approximation : le nombre de rayures dépend, en fait, de l’endroit de la coupe sur le tricot.

    Les manches et la coupe de la marinière ont aussi leur importance. Les manches doivent être 3/4 pour ne pas dépasser de celles de la vareuse. Le tricot, quant à lui, doit être suffisamment long (jusqu’au début de la cuisse) pour pouvoir être rentré dans le pantalon à ponts et ainsi masquer et protéger les parties intimes du marin, qui ne portaient, à l’époque aucun sous-vêtement. Enfin, la marinière est près du corps et ce, pour des raisons pratiques : sans coutures (sauf sur les manches) ni boutons, les risques de se prendre dans les cordages et de gêner les manœuvres sont limités.

    Pour plus d’aisance, nous vous conseillons de prendre une taille supérieure.